• Mail : contact@taupland.fr
  • Téléphone : 06 22 92 02 73

Chenilles Processionnaires

chenilles processionnaires

chenilles processionnaires, problème de chenilles processionnaires chenilles processionnaires, problème de chenilles processionnaires

chenilles processionnaires, problème de chenilles processionnaires chenilles processionnaires, problème de chenilles processionnaires

La processionnaire du pin:

La chenilles processionnaires est un ravageur défoliateur des essences de pin et exceptionnellement de cèdre.

Ce nuisible est bien connu pour les risques engendrés lors de

l’entrée en contact des peaux sensibles ou des muqueuses avec les poils urticants

que la chenille peut larguer en cas de stress. Ces poils entrainent des démangeaisons et des réactions allergiques chez l’homme et les animaux qui peuvent être très graves.

 

LES DÉGÂTS

Dès leur éclosion, les chenilles processionnaires du pin commencent à

se nourrir des aiguilles de leur hôte . Ces attaques ont deux

conséquences néfastes. La première est directe : la défoliation provoque

des pertes de croissance et une diminution du pouvoir

photosynthétique. Le second peut conduire à la mort par un

affaiblissement de l'arbre donc une vulnérabilité plus importante aux

attaques d'autres insectes xylophages.

 

                                                 Les nuisances pour l'homme et autres animaux

  • Les chenilles processionnaires du pin ne sont pas uniquement nuisibles pour la forêt. Des problèmes sanitaires liés aux poils urticants, sont à signaler chez l'homme et les animaux. Ils surviennent lorsque ces poils commencent à apparaître, dès le troisième stade larvaire. Les poils urticants sont libérés dans l'air dés que la chenille se sent menacée. Ces poils peuvent être transportés par le vent . Une enquête épidémiologique menée sur la façade atlantique a montré que 70 % des contaminations avaient lieu en forêt . Il faut noter que les poils sont très présents dans les nids d'hiver et même après plusieurs années. Manipuler des nids même vides est donc dangereux. On peut distinguer quatre types de trouble :

1)cutané : (mains, bras, visage, cou) : démangeaisons, voire un oedème qui peut mettre jusqu'à deux semaines à disparaître.

2) oculaire : si les poils ne sont pas enlevés rapidement, ils peuvent entraîner de graves conséquences : glaucome, cataracte...

3) respiratoire : une petite gêne peut se faire sentir et même dans certains cas une crise d'asthme

4) allergique

Les animaux les plus exposés aux risques liés à la processionnaire du

pin sont les chiens et les chevaux. Le symptôme le plus souvent

rapporté est la nécrose de la langue, qui peut  parfois s'accompagner

d'oedèmes des babines et de vomissements .

 

Technique de Lutte

La lutte biologique, pulvérisation d'un bio pesticide : le Bacillus thuringiensis

Le piégeage des chenilles processionnaires du pin: l'Éco Piège